Programme – samedi 4 octobre 2014

Voici les courts et longs métrages qui seront présentés dans le cadre du Festival du film de Saint-Séverin le samedi 4 octobre 2014.  N’hésitez pas à consulter nos activités pour en savoir plus sur les autres évènements prenant place à cette même date.

Vous pouvez maintenant vous procurer vos billets en ligne !

L’esprit des lieux

L'esprit des lieux

13h00

Ina Litovski

(Anaïs Barbeau-Lavalette, André Turpin, 2012, 10 min 42 sec, Version originale française)

Sophie vit avec sa mère dans un petit appartement d’un quartier populaire. Ce soir, elle jouera du violon au concert de l’école. Avec les enfants normaux. Sophie n’est pas comme les autres mais exceptionnellement elle sera parmi eux. Elle voudrait que sa mère soit là. Que sa mère aille la voir sur une scène. Elle voudrait pour un moment seulement, pouvoir briller un peu.

L’esprit des lieux

(Catherine Martin, Québec, 2006, Productions Virage, 84 min,  Version originale française)

En 1970, Gabor Szilasi, photographe québécois d’origine hongroise, prend la route de Charlevoix au Québec et photographie les derniers signes d’un monde rural en voie de disparition. Trente-cinq ans plus tard, la cinéaste Catherine Martin retourne dans cette région, s’attarde aux gens, aux lieux et aux paysages qu’il a photographiés. Le film retrace cet itinéraire photographique en prenant la mesure de ce qui reste et ce qui est disparu.

En présence de la réalisatrice Catherine Martin et du photographe Gabor Szilasi­.

Insolences d'une caméra

15h30

Conférence d’Alain Stanké sur les coulisses des Insolences d’une caméra

Alain Stanké, le créateur des célèbres INSOLENCES D’UNE CAMÉRA, n’a pas souvent parlé de la manière dont il a conçu les premières émissions de la caméra cachée qui remontent aux débuts des années 60. Il le fera ici en illustrant son récit d’une sélection des meilleures insolences qui ont été présentées tant au Canada qu’ailleurs dans le monde.

19h30

À travers mes grosses lunettes

(Pjotr Sapegin, Canada, 2004, ONF, 12 min 32 sec, Version originale française)

Court métrage d’animation de marionnettes réunissant un grand-père et sa petite-fille à qui il raconte ses souvenirs de la Deuxième Guerre mondiale. Une aventure pleine de personnages étranges qui échappe à la compréhension du monde de la fillette. Le cinéaste a su transformer un récit inspiré d’un fait réel en une fable burlesque qu’il dédie à sa mère.

Code secret : Les carottes sont cuites

(Alain Stanké, Diffusion Radio-Canada, 2014, 60 min)

Le documentaire met en lumière la plus formidable épopée militaire de tous les temps et l’une des grandes batailles de la Seconde Guerre mondiale qui a permis de détruire le nazisme et de rétablir le règne du droit et des libertés. Le journaliste et réalisateur Alain Stanké nous partage le point de vue humain de cette bataille avec des témoins qui l’ont vécu et souffert à leur façon. Outre les récits de nos anciens combattants, il a aussi recueilli des témoignages marquants de Normands dans la mémoire desquels le souvenir de la Libération reste toujours bien vivant.

En présence du réalisateur Alain Stanké.