Programme – vendredi 3 octobre 2014

Voici les courts et longs métrages qui seront présentés dans le cadre du Festival du film de Saint-Séverin le vendredi 3 octobre 2014.  N’hésitez pas à consulter nos activités pour en savoir plus sur les autres évènements prenant place à cette même date.

Vous pouvez maintenant vous procurer vos billets en ligne !

Louise Latraverse, libre et moderne

Louise Latraverse, Libre et moderne, vendredi

13h00

Downtown Thetford

(Court métrage de fiction, 2014, 14 min 40 sec, réalisé par un groupe d’étudiants en cinéma du Collège de Thetford Mines)

Downtown Thetford est un faux documentaire satirique sur la ville de Thetford qui aborde l’histoire de l’exploitation minière.

Louise Latraverse, libre et moderne

(Geneviève Tremblay,  2013, 45 min, version originale française)

Le film  nous plonge dans l’univers peu banal de l’artiste et touche à tout Louise Latraverse. Femme d’action et de courage, Louise Latraverse a sans cesse eu l’occasion de se réinventer au cours de sa longue carrière, que ce soit à la radio, à la télévision, au théâtre, à la mise en scène ou en écriture. C’est lors d’un séjour aux États-Unis qu’elle fait la rencontre, vers la fin des années 60, d’Emmet Grogan, auteur et fondateur du collectif anarchiste The Diggers. Elle quitte le Québec pour partir vivre à New-York avec son époux, où elle mène une vie hors du commun, participant à des soirées chez Warhol et les Beatles. Après la mort précoce de son mari, elle revient à Montréal avec son fils Max pour poursuivre sa carrière. Suite à une dépression, Louise entame un travail personnel qui n’a jamais cessé et qui a été la plus belle expérience de sa vie. Comme elle le dit si bien : « Ça prend une vie pour apprendre à vivre », et elle poursuit toujours cette quête avec ardeur et passion.

En présence de la réalisatrice Geneviève Tremblay et de l’artiste Louise Latraverse.

Chemin Bessette

15h30

Blanc comme neige

(Geneviève Poulette, 2009, 18 min, Version originale française)

Un père, un fils. Une retraite enneigée, jadis occupée, au fond des bois. Un tête-à-tête qui changera à jamais leur vie…

Chemin Bessette

(Jean-Philippe Dupuis, Marc Girard,  2013, 1 h 24 min, Version originale française)

Depuis les dix dernières années, Sébastien Bessette assume lentement et progressivement les responsabilités liés à la gestion et au bon fonctionnement de la ferme laitière familiale dont il est l’héritier. « Chemin Bessette » documente cette période charnière dans la vie de Sébastien, de sa famille et de sa copine Anik. Le film témoigne d’un traditionnel passage de connaissances de père en fils et nous invite à accompagner la famille Bessette au fil des saisons dans leurs travaux et leurs multiples occupations; des actes intemporels qui révèlent un lien trop souvent oublié entre l’être humain et la nature.

Un rêve américain

19h30

Dimanche

(Patrick Doyon, ONF 2011, 9 min 50 sec, Version originale française)

Ce court métrage, sélectionné aux Oscars et aux Prix Annie 2012, raconte l’histoire d’un jeune garçon qui, pour chasser son ennui du dimanche, place des pièces de monnaie sous le passage d’un train. Son expérience prendra toutefois une étonnante tournure.

Un rêve américain

(Bruno Boulianne, 2014, Eurêka Productions, 92 min, Version originale française, s-t en français)

Un sac de sport, une guitare, son passeport et sa voiture, c’est tout ce qu’il faut au musicien Damien Robitaille pour embarquer dans cette aventure singulière : découvrir les descendants de Canadiens français aux États-Unis. Aux côtés de ce Franco-Ontarien amoureux de la langue française, le voyage se fait historique, sociologique, géographique, mais aussi tendre et généreux.

En présence  du producteur et scénariste du film Claude Godbout.