Rétrospective Serge Giguère au Festival du film de Saint-Séverin

Le  Festival du film de Saint-Séverin  annonce  la présentation  de  trois œuvres du réalisateur québécois Serge Giguère en ouverture de sa 9e édition, jeudi le 3 octobre  prochain.

13 h : 9, Saint-Augustin Raymond Roy est un prêtre-ouvrier de Victoriaville, décédé en 1999. Pendant plus de trente ans, il a livré bataille pour permettre aux laissés-pour-compte d’avoir un endroit pour dormir et manger, recevoir une formation ou même avoir une chance de réintégrer la société. Personnage attachant favorisant le partage et la solidarité sociale, il a été au service des plus petits, des écorchés de la vie, dans une société qui a pour seul idéal la consommation.

15 h 30 : Le nord au coeur  Ce film nous offre un personnage plus grand que nature, un pionnier de la géographie et grand défenseur de l’autochtonie : Louis-Edmond Hamelin. Cet intellectuel reconnu, ce géographe et linguiste dont les livres ont été honorés est aussi un créateur inspiré, qui a su inventer les mots qui manquaient pour décrire notre nordicité. Un « inconnu célèbre » à découvrir grâce aux images toujours pleines de vérité, d’humour et de sensibilité du cinéaste Serge Giguère.

19 h 30 : Oscar Thiffault Cet homme, à la fois modeste et allumé, est plus qu’un chanteur, c’est un conteur, témoin de son époque qui a écrit avec esprit et humour des chansons qui, malheureusement, risquent de s’effacer de notre mémoire collective. Rythmes sautillants, refrains accrocheurs, mélodies imagées, ses chansons sont un croisement entre le country et le folklore québécois.

C’est donc avec joie que le Festival  accueillera l’une des figures majeures du documentaire au Québec, fondateur des Films d’aventure sociale du Québec (1974) et des Productions du Rapide- Blanc (1984),  récipiendaire de la Bourse de carrière du Conseil des arts et des lettres du Québec (2007) et du Prix du gouverneur général en arts médiatiques (2008)

 Serge Giguère sera présent à chacun de ses films pour échanger avec l’auditoire.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire